Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les uns critiquent la religion des autres, sans se rendre à l’évidence que l’ultime religion de l’homme est son état d’esprit, sa conduite sociale, son comportement et que finalement tout cela n’est que l’exercice de soi. Il n’y a donc pas de religion de Dieu supérieure ni de religion inferieure à l’autre. Tant qu’il s’agit de la même avec ses trois versions. Il n’y a que le spectacle qu’en donne les uns et les autres de leurs rapports avec Dieu qui se traduit sur un plan horizontal. Dans l’exercice de soi tout un chacun fait le bien et le mal. Et nul ne doit s’attribuer le mérite du bien qu’il accomplit, ni ne peut rejeter la responsabilité du mal qu’il fait ou qu’il sait. La conscience de l’intention qui se manifeste en détermine la mesure sur la balance de nos actes. L’entendement, le savoir et le pouvoir sont autant de redoutables témoins sur notre existence, que la vigilance de Dieu. Celui qui sait et celui qui peut sont grandement responsables devant le Tribunal de l’Histoire en cession permanente. L’indifférent est aussi coupable que celui qui sait et qui peut mais qui laisse faire. C’est dire que lui plus que quiconque il n’est pas sorti du gouffre. S’il sait et s’il peut mais n’en fait rien que pour s’en sortir à titre individuel, pour l’Humanité, il ne demeure pas moins qu’un vulgaire criminel. Avant d’accuser le diable de ce qu’il est par essence, à savoir le mal. Il vaut mieux ne plus le laisser flirter avec nos âmes, qui s’adonnent à ses caprices en s’imaginant meilleures que lui, en vertu. Et si le début de la religion selon les termes bibliques c’est la connaissance de Dieu. Elle est par voie de connaissance la marque de la connaissance de soi. Et celui qui ignore son âme, est celui qui en perd le don et la raison. Lorsqu’on comparaît devant son Juge, Il interrogera: "Qu’a-t-on fait avec et pour ce dépôt de confiance. L’a-t-on élevé ? L’a-t-on rabaissé ? L’a-t-on vendu ? Pourquoi, pour qui et pour combien de temps?" . Sachant que l’on n'en est pas propriétaire, ni même de l’air dans ses poumons, ni du sang qui irrigue le cerveau et par-là le mental pensant, ni même du cœur qui ressent, comment peut-on justifier la trahison à l’esprit qui l’anime ? Le fils d’Adam est un pécheur par définition et les meilleurs pécheurs sont les repentants. S’est-on arrêté dans sa vie un moment pour examiner sa conscience et se remettre en question ? A part les criminels qui n’ont aucun égard pour l’Humanité, je ne souhaite d’enfer aucun pour un être vivant. Nous sommes au-devant de terribles périls, même les animaux le ressentent, comment avertir alors les présomptueux, surtout ceux qui me jugent prétentieux de la vérité défendue par mes aïeux (as)? J’ai parfois l’impression de souffler dans la trompette de ce qui nous trompe et qu’aucun son ne traverse les nuages denses qui embrument nos inconscients. Je marche donc dans la peau du Shugyōsha faisant le pèlerinage de ma conscience à travers le royaume de Dieu, en priant tel le prince déchu dans le royaume des ombres. Celui ou celle qui croise mon chemin, les anges inscrivent son nom et il viendra lorsqu’on l’appellera pour entendre Sa sentence au Jour de ma rétribution… A bon entendeur salut. H.B alias Haider-Shugyōsha

 

 

H.B alias Haider-Shugyōsha

H.B alias Haider-Shugyōsha

Tag(s) : #Hamza Brahmi, #Human Brother Official Support Committee, #voyage, #hijraa, #tour du monde, #vélo, #karaté, #littérature, #pensée, #shugyosha

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :